APECV

APECV

mardi 13 mai 2014

Plan Mobilité Scolaire : le Diagnostique est terminé !

Dans un quartier dense avec des habitations proches, les conditions devraient être idéales pour se rendre à pied à l’école. 
Mais l’établissement Ferdinand-Hodler et Saint-Antoine se situe au cœur d’un trafic de transit intense. Après plusieurs démarches de l’APE visant à sécuriser le chemin de l'école, le Service des Ecoles a demandé à l’ATE de réaliser un Plan de Mobilité Scolaire.

Les Résultats ont été présentés au COET du 12 mai dernier. En voici les résultats essentiels :

Les plus petits (4 à 8 ans), que ce soit à Saint-Antoine ou à Ferdinand-Hodler, sont une très large majorité à se rendre à pied à l’école (90%). 
Les plus grands (9 à 12 ans) sont eux près d’un tiers à venir en transports publics (27%). 

La durée moyenne du trajet est d’environ 9 à 12 minutes selon les écoles. 

Fait marquant de l’enquête, un élève sur deux de 9 à 12 ans est encore accompagné par un adulte pour se rendre à l’école de Ferdinand-Hodler. Dans d’autres quartiers de la ville (Saint-Jean, Geisendorf, Micheli-du-Crest), c’est un élève sur quatre seulement. 
Cette constatation est probablement due au sentiment d’insécurité entraîné par le fort trafic urbain autour de l’établissement et par des problèmes d'aménagements, en particulier des zones 20 et piétonnes.

Et pourtant, lorsqu’ils sont interrogés, 77% de ces "grands" élèves aimeraient avoir plus d’autonomie et se rendre à l’école seul ou avec d’autres amis. 

Suite à ce diagnostique, l'ATE va maintenant pouvoir travailler à des propositions d'amélioration ou d'aménagement sur le chemin des écoliers.

Les résultats de ce premier bilan seront restitués sous forme d’un journal distribués aux familles lors de la rentrée scolaire. En attendant, vous pouvez d'ores et déjà télécharger la synthèse du diagnostique présentée par l'ATE.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire